Rondes des sables 2008 : Impression maxime

Une bonne préparation amène une bonne course…c’Est-ce que je retiendrai de ce jour.


Un départ plutôt mauvais pour commencer, je me faufile comme je peu mais j’ai beaucoup de mal comme souvent dans ce premier tour. J’aperçois Aymeric après une dizaine de virages et je me dis que je ne le lâcherai pas, tout en respectant mon rythme pour ne pas tout gâcher ensuite avec la fatigue….je me colle dans sa roue et ne l’attaque pas : je passerai quand je me sentirai capable d’augmenter la cadence.
Et la, surprise : Aymeric me double  ????!!!!!????
Dans la bagarre générale je l’ai doublé sans m’en rendre compte. Après quelque minute je le passe de nouveau et aperçois mon père. Même stratégie, je me met dans sa roue et attend le bon moment en me disant que j’ai quatre tour pour le doubler et rentrer au stand en premier. Sans cela il repartira avec quelques secondes d’avance et je ne le verrai plus donc je rythme sera perdu…autant que se soit moi !!!

je reste deux tour dans sa roue , discret =) .(voir photo !!)


Puis alors qu’il restait 2 tour avant le ravitaillement , il fait une erreur et je le passe…il va falloir assurer ! Je suis chaud et je me sens très bien alors j’attaque tous en pensant qu’il voudra aussi rentré le premier.
En arrivant au stand je me retourne et ne le voit pas. Je boit, attrape mes lunettes et voila qu’il est la buvant a genou juste a coté de moi…
- » houuuuhouuuu »
- «  je ne t’attend pas !! »
je me sauve content de mes quelques secondes d’avance..il ne me voit plus et c’est tant mieux
J’ai 5 chutes d’avances sur l’an passé, je suis devant ,et en forme…cela se passe a merveille…un velour!


1h30 de pure pilotage, sans erreur,  voir mon avance augmenter sur les panneau, avec un moral de mieux en mieux ,et l’objectif fut alors revue a la hausse…et si je battais les deux d’un coup ??l’idée m’avait déjà travaillé mais ce n’était que bonus…et quel bonus !!après 3 fois 3eme je pense pas qu’il ne me verrai la…


Et la course continu d’aller bien pour moi, une seule chute après plus d’une demi course, la différence est la.
Dernier ravitaillement ou on me dit que c’est fait, papa et fatigué et Aymeric trop loin…
je repart pour 3 tour qui finalement en ferons 4...toujours un dernier tour bonus que personne n’a prévu et qui fait toujours mal !
Je regarde sans cesse derrière moi…sait t’on jamais qu’il serait la !
Mais non je peu enfin savourer se que j’attend depuis prés de deux ans, même si je sais que cela se réglera au Touquet…réponse le 11 févier !