Impression Jose

 

La première chose, quand ludo a lancé cette idée je me suis dit que ca n'était pas pour moi car je n'avais jamais fait d'enduro. Suite à votre insistance l'idée a fait son chemin et l'envie de faire quelque chose d'exceptionnel en famille a prie le dessus.

Cap Rallye Maroc

Après plusieurs entrainements pas très concluants la pression est montée jusqu'au jour du départ. Pression que les Vroomhout se sont beaucoup amusés à alimenter.
Faut départ dès Lille pour certains et grande crise pour papa et maman Vroomhout qui doivent laisser leur bébé se débrouiller seul pour nous rejoindre au Maroc.

 

Dès notre arrivée accueil par François, bisous à nos moitiés qui elles vont faire une thalasso,
et première grande joie en arrivant à l'hôtel, un établissement splendide avec piscine, chambre magnifique, ou nous sommes tous ensemble. Rencontre avec William notre guide moto qui fixe les règles pour le raid, et nous montre les bêtes ktm 450.
Nuit très agitée, Ludo toujours au tél pour savoir si Aymeric a eu son avion. Bonne nouvelle dans la nuit, il est en route. Il arrive au moment du départ du raid et se change sur le parking.

Cap Rallye Maroc

 

Un petit espagnol mais un vrai catalan se joint à notre groupe  Joan qui s'avérera être un super camarade au fil des jours.

Départ, nous faisons 20 m et William arrête tous le monde, j'ai la roue arrière de crevée, le foutage de gueule peut commencer et mes gentils camarades ne s'en privent pas.

Cap Rallye Maroc

Vrai départ, je suis très tendu et les premiers kms sont difficiles, j'ai mal aux bras, je n'avance pas et je n'arrive pas à lever la tête pour regarder l'atlas qui s'élève devant nous. Au fils des kms ma grande expérience de motard me permet de me détendre et je commence à prendre du plaisir.

Le spectacle est grandiose quand nous attaquons les premiers cols sur des pistes en cailloux, arrêts photos, vidéos et renouvèlement des consignes par tonton Ludo (on roule à 75%, pas de risques, on est là que pour le plaisir ) et je suis d'accord avec lui, les vieux sont là pour canaliser les gamins.

 

Les étapes passent vite, avec petits restos typiques et hôtels sympas, je dort avec Ludo et les jeunes ensembles (quel chantier dans leur chambre).

Cap Rallye Maroc

Quand nous arrivons dans le sable Joan qui se ballade sur la caillasse commence à souffrir, il déteste le sable et les Vroomhout se sentent pousser des ailes. Seb et moi nous nous accrochons et je peux dire que nous avons bleuffés les 2 petits gars qui croyaient nous perdre dans le désert.

Erg Chegaga, grosse galère des dunes à perte de vue, impossible de passer, avec Seb nous restons planter derrière la 1er dune et nos petits copains y vont de leur commentaires mais en se gardant bien de nous donner la technique de passage. J'ai un coup de blues et je veux rentrer au camp, William notre super guide m'explique le franchissement de dune, et miracle ca passe. Plusieurs heures à monter des dunes avec plus ou moins de facilitée ca creuse et au sommet de la plus grande (environ 120m) je fais une fringale, re foutage de gueule, grand éclats de rire, mais à l'arrivée je vais au bout et je suis très fier de moi.

 

Cap Rallye Maroc

Le soir au camp bédouin super repas, une montagne de bières et des discutions à n'en plus finir sur la journée de dunes, et ca charrie à qui mieux mieux. Vent de sable, on se couche, deux petits cochons n'ont pas denier se laver ( Seb et Max) et dorment tout habillé.

Cap Rallye Maroc

Le lendemain re de la piste, des chameaux, des gamins qui crient à notre passage et toujours ce paysage marocain d'une beauté féerique. Remontée sur Marrakech et nouveau cols dans l'atlas avec un passage très difficile ou nous allons tous au sol sauf le "Despres" du groupe (il se reconnaitra). Le plus chambreur du groupe (max, c'est la jeunesse, ca lui passera) la ramènera un peu moins le lendemain après la chute, qui lui coutera une poignée et un carter.


Retour à Marrakech, nous passons la soirée avec les femmes au Ryad et le samedi départ pour la France après des au revoir poignants avec William, François et notre camarade catalan Joan.

 

Une semaine inoubliable, d'avoir fait ce raid avec mon fils, mon bof, mes neveux et notre nouvel ami Joan me laisse un souvenir impérissable.
Un seul mot d'ordre   REPARTIR (Ce qui sera fait en avril 2010 )

Jose Alexandre.

Cap Rallye Maroc